Les bienfaits du Tai Chi Chuan

 Le Tai Chi Chuan, art martial d’origine chinoise puise son enseignement dans l’observation et dans l’imitation de la nature, Apprendre à canaliser son énergie, retrouver une harmonie avec soi-même et avec le monde, voilà ce que propose cette discipline ancestrale.

 

Les bienfaits du Tai Chi Chuan sont doubles.

  • Recommandé pour ses vertus relaxantes, cette pratique agit également
    en profondeur sur l’organisme.

Comme une gym douce, il agit sur la souplesse des articulations et le tonus musculaire.

Il permet de mieux coordonner les mouvements dans l’espace,
( il s’agit de retrouver un équilibre en accord avec les rythmes de la nature).

 On doit travailler en total relâchement. Le travail respiratoire enseigne à bien placer son diaphragme et à conduire son souffle. Les mouvements réalisés en étirements apportent souplesse, tonicité, renforcent les tendons et les muscles. A la fin d’une séance, on éprouve une sensation de chaleur et de bien-être.
==> A long terme, on se sent plus alerte, plus en forme !

 

Une pratique régulière du Taï chi chuan apporte de nombreux bienfaits,

Tant sur le plan physique que sur le plan psychique.

 

Bienfaits physiques :
- Travail sur la posture et l’équilibre.
- Contrôle de la respiration et harmonisation avec les mouvements du corps
- Amélioration de la souplesse grâce aux étirements
- Décontraction des tensions lombaires
- Entretien des amplitudes articulaires

 

Bienfaits Psychologiques :
- Meilleure gestion des situations de stress
- Relaxation et détente.
- Amélioration de la concentration et de la mémoire (mémorisation de l’enchaînement des mouvements)

Un enseignement progressif reposant sur les principes de base du Tai chi chuan

permet aux débutants et aux élèves avancés de trouver chacun leur intérêt
selon leur niveau de pratique
 

Six points essentiels pour pratiquer le taiji quan.

Chacun de ces points essentiels est commenté par des expressions comportant chacune six caractères en chinois, ce sont des formules parfois extraites d’anciens traités, formant ainsi des petites maximes faciles à retenir. Toutefois, leur expression très condensée en rend une traduction littérale difficile.

            Calme, sérénité          Avec l’esprit réceptif, placer l’énergie interne au sommet de la tête,
Et le souffle descendra dans le « champ de cinabre ». (Placer la respiration dans la région abdominale. Contenir la puissance spirituelle à l’intérieur.  (On ne la montre pas à l’adversaire) Respirer naturellement.

            Décontraction             Tout le corps doit être décontracté, ainsi la circulation d’influx le long des méridiens se fait librement.  La décontraction ouvre la porte de la souplesse. Avec la pratique la souplesse devient fermeté.

            Rectitude            Abaisser les épaules, laisser tomber les coudes. Rentrer la poitrine, étirer le dos vers le haut. La colonne vertébrale doit être bien droite. Décontracter la région lombaire, contenir les fesses.

            Lenteur                C’est l’esprit qui met en mouvement son influx vital, Cet influx irrigue tout le corps. Avec la lenteur dont on use pour dévider un cocon du ver à soie. Avancer avec la démarche d’un chat.

            Régularité          La vitesse doit être régulière. Parties supérieures et inférieures se suivent les unes les autres. Rondeur et mobilité des gestes qui s’enchaînent de façon continue, Sans coupures et sans heurts.

 

            Stabilité               La région lombaire sert de pivot. Distinguer clairement parties vides 
(au repos) et parties pleines (toniques) De la légèreté, mais sans flottement. De la stabilité, mais sans rigidité.

"Ceux qui savent ne parlent pas. ceux qui parlent ne savent pas."

 

Lao Tseu